VOIR | October 8, 2009
By Antoine Leveillee

Le pianiste canadien d’origine bulgare nous offre ici un premier effort solo au titre évocateur: Pop Music. Même si ses racines «classiques» dominent ce répertoire pour piano seul, les voix d’Emily Haines (Carpe Diem) et de Tunde Adebimpe (Loving Hands) viennent y faire une incursion surprenante, altérant judicieusement ce programme autobiographique composé de pièces introspectives. Un choix éclairé de la part de ce compositeur-arrangeur qui n’est pas étranger au monde de la pop, alors qu’il a déjà collaboré par le passé avec le groupe Stars et Haines elle-même. L’esthétique du pianiste rejoint par moments le lyrisme de Michael Nyman. Si Solo Piano de Gonzales vous a conquis, vous le serez avec le doigté de Kobakov.